Profitez de votre passage à Méribel pour vivre une expérience unique en vous envolant en parapente depuis la station de ski de Courchevel. C’est une activité à essayer pour les amateurs de sensations fortes. Vous pourrez profiter d’un vol lors de vos vacances d’hiver au ski ou durant les beaux jours de l’été et du printemps. Ce qui est certain, c’est que vous allez vivre une expérience pleine d’émotions et de sensations inoubliables. Toutefois, pour que votre vol se passe sans encombre, il est essentiel de bien se préparer.

Comment se préparer pour un vol en parapente ?

Que vous souhaitiez pratiquer du speed riding pour les plus expérimentés ou pour un baptême de parapente à Méribel, il faut s’envoler dans les meilleures conditions. C’est non seulement une question de confort mais aussi et surtout de sécurité. L’été en montagne, malgré les températures agréables, il faudra se couvrir car l’air peut se faire frais dans le ciel. Prévoyez une polaire ou un petit blouson.

Enfin, pour plus de sécurité, optez pour des chaussures montantes type chaussures de randonnées ou de sport. L’hiver, équipez-vous chaudement, comme pour le ski. Pensez aussi à souscrire une assurance spécifique avant le vol. En effet, la plupart des contrats de prévoyance excluent la pratique des sports aériens.

Le déroulement d’un vol en parapente en printemps

Les beaux jours sont considérés comme le moment propice pour profiter d’un vol à l’aile libre en montagne, aux 3 vallées de Méribel. L’activité se déroule en 3 étapes, notamment la phase de décollage, du vol et de l’atterrissage. Pour chacune d’entre elles, certaines gestes spécifiques sont nécessaires.

Généralement, le décollage se fait dans un lieu légèrement en pente. Avant de décoller, vous devez vous installer confortablement dans votre sellette, le temps que le moniteur puisse positionner l’aile juste en face de la pente. Vous pourrez ensuite décoller. 2 cas de figure peuvent se présenter lors du décollage : soit vous devrez courir au niveau de la pente, soit le moniteur décidera de faire monter lentement la voile à l’aide du vent, sans avoir à bouger. Le choix de la méthode de décollage dépend en grande partie des conditions climatiques.

Vol en parapente

Le déroulement du speed riding

Le speed riding n’est qu’un autre nom du vol en parapente pendant la période hivernale, avec quelques particularités. Il s’agit d’une activité consistant à combiner le ski et le vol libre. Pour être un peu plus clair, avec du speed riding, vous alternez la glisse et le vol. Vous pourrez la pratiquer sur des pentes inaccessibles en temps normal ou commencer tout de suite le vol et profiter de la vue sur les paysages environnants. Si vous avez peur de rencontrer des obstacles comme les barres rocheuses, il est conseillé d’opter pour d’autres zones skiables plus sécuritaires.

Vous n’avez qu’à enfiler vos skis et bien vous attacher à votre sellette. Vous êtes relié à votre pilote et ce dernier est relié directement au voile. Accompagné d’un moniteur, vous ne devriez rencontrer aucune difficulté lors votre atterrissage et de décollage. Vous n’avez plus qu’à apprécier le moment et à admirer la vue.

Il faut toutefois à noter que lors d’un speed riding, les pistes doivent être espacées par des remontées mécaniques, en respectant une distance d’au moins 50 mètres. Sachez qu’il est également possible de devenir moniteur de parapente, si vous êtes passionné par cette activité.

À propos de l'auteur

Spécialiste et moniteur canoë-kayak, Passionné des activités de plein air, de l'aventure et des long cours d'eau, l'aventure Yakaygo m'émerveille au quotidien.

Articles similaires

Laisser un commentaire