Comment bien choisir son matériel de survie ?
5 (100%) 1 vote

Votre stage de survie est réservé ? Vous avez choisi le lieu et la date ? Maintenant vous n’avez qu’une hâte, c’est d’y être ! Vous vous voyez déjà dans la forêt en train de préparer votre diner sur un feu de bois ou bien de construire votre abri. Mais avant toute chose, vous devez d’abord faire votre sac. C’est là que tout se complique : vous ne pouvez pas emporter toute votre armoire ! Oubliez les bijoux, le maquillage et le gel à raser… En survie, une seule règle prime, il faut voyager utile et léger, bref prendre le strict minimum !

YAKAYGO a donc fait pour vous la liste du matériel de survie à emporter. Tout d’abord, gardez en tête le fait que c’est vous qui allez tout porter. Vous devez donc prendre seulement ce qui vous sera vraiment utile sur place. Le poids de votre sac ne doit pas dépasser le quart de votre poids. En fonction des typologies de stage de survie, le matériel de survie à prendre est différent. Nous vous avons donc lister les choses à prendre en règle générale.

Votre matériel de survie

Pour la tenue

Premièrement, votre tenue doit être adaptée à votre activité, vous devez être bien couvert, avec de bonnes chaussures de marche et des vêtements imperméables (poncho, k-way). S’il fait chaud, couvrez-vous la tête et pensez à bien boire. Ensuite, vous devez avoir un sac à dos, préférez un sac à dos de randonnée. Il sera beaucoup plus pratique et plus agréable pour votre dos. On peut laisser chez soi le sac à main ! Pour choisir votre sac à dos, sachez qu’il existe différentes tailles. Évitez de prendre un sac à dos trop volumineux, il risquerait de ne pas être rempli, être trop lourd et vous causer des douleurs au dos.

  • Lors d’une sortie d’une journée, il faut prévoir un sac à dos d’un volume entre 20 et 40 litres.
  • Pour les sorties d’un week-end en autonomie ou pour plusieurs jours, vous pouvez opter pour un sac à dos d’un volume entre 40 et 60 lites.
  • Pour un long périple en autonomie, vous pouvez choisir un sac à dos entre 60 et 100 litres voire plus, selon vos besoins et capacités.

enfant sac à dos randonnée

Plusieurs critères sont à respecter pour un bon sac à dos de randonnée. Il doit avoir :

  • Des sangles d’ajustement ainsi qu’un rembourrage au niveau des hanches. Le poids du sac va être transporter par les muscles des cuisses et des hanches plutôt que ceux des épaules. Votre équilibre va aussi amélioré, vous pourrez donc porter un sac plus lourd ;
  • Des sangles larges pour rembourrer l’attachement à votre corps et éviter de creuser dans vos épaules et vos hanches ;
  • Un flux d’air suffisant entre le sac et le dos afin d’éviter de transpirer ;
  • Des sangles et des attaches réglables, pour permettre plus de confort et des économies de mouvement.

Il existe plusieurs options qui peuvent être très utiles pour un sac à dos, la poche à eau, une housse de pluie ou encore la compatibilité MOLLE (fait de pouvoir rajouter des poches ou accessoires tel qu’une poche pour la gourde ou autres …). Afin d’éviter quelconque problème, n’oubliez pas de prendre une trousse à pharmacie avec une couverture de survie. Vous en trouverez en grande surface ou magasin de sport. Deux éléments très importants et très utiles dans le matériel de survie  sont une corde et une boussole.trousse de secours survie 

Pour la nuit

Le sac de couchage :

Pendant votre nuit, vous serez content d’avoir un duvet/sac de couchage, en effet vous aurez besoin de bien dormir afin d’être en forme pour le lendemain. Pour le choix du modèle, vous devez prendre en compte, les conditions météo, la zone géographique, les conditions du bivouac, l’humidité et la présence de vent ou non. Plusieurs éléments sont à respecter pour bien choisir son sac de couchage.

La température

Le premier élément à faire attention est la température. C’est votre corps qui produit de la chaleur et votre sac de couchage la préserve. Pour chaque modèle, il existe 3 températures, une « confort », une « limite confort » et une « extrême »

  • « confort » : c’est la température à laquelle un individu étendu sur le dos dans une position décontractée, va pouvoir dormir confortablement dans un parfait équilibre thermique sans aucune sensation de froid.
  • « limite confort » : c’est la température limite à laquelle le sujet, recroquevillé sur lui-même dans le sac de couchage, est à la limite de la sensation de froid.
  • « extrême » : à partir de cette température, la survie peut être mise en jeu avec un fort risque d’hypothermie.

Le garnissage

N’oubliez pas que vous aurez plus froid avec la faim et la fatigue. Le deuxième élément à prendre en compte est le garnissage, vous devez choisir entre un sac de couchage en duvet ou en synthétique. Le synthétique est plus lourd, moins compressible et à une durée de vie moins importante. Mais à contrario il résiste mieux à l’humidité : ils sèchent plus vite, sont isolants et respirants.

La forme

Dans le choix de votre sac de couchage, vous aurez aussi le choix de la forme. Il en existe 2, les « sarcophages » et les « couvertures ». Les sarcophages sont bien adaptés à notre morphologie, ils sont plus resserrés aux pieds ainsi ils permettent d’optimiser la protection thermique. Ils sont également plus légers et moins encombrants que les sacs « couverture ». Les sacs de couchage couverture sont plus confortables car plus large au niveau des pieds. Par contre, ils offrent une moins bonne protection thermique car ils contiennent plus d’air. Comme dit auparavant, c’est le corps qui chauffe le sac de couchage, celui-ci ne peut donc réchauffer une grande quantité d’air. Ils n’ont souvent pas de capuche pour protéger la tête. Ils sont également plus encombrants que les sacs sarcophages. Leur usage est donc généralement réservé au camping dans des conditions clémentes.

N’oubliez pas votre tapis de sol. En effet, il faut une bonne isolation entre le sac de couchage et le sol pour éviter une sensation de froid. Vous pourrez soit prendre une tente soit une bâche pour vous abriter pour la nuit. Pensez aussi à prendre votre lampe frontale.

 

Abri de survie 

Pour les repas

Pour votre survie ainsi que vos repas, un couteau est indispensable ! C’est en effet le « must » du matériel de survie. Les couteaux les mieux adapté sont les Opinels. Pour transporter l’eau que vous aurez filtré, prenez avec vous une gourde. Comme assiette, vous pouvez prendre des gamelles en métal et un quart qui fera office de verre. N’oubliez pas vos sacs-poubelle afin de ne pas polluer la nature qui sera votre espace de vie.

Pour vos repas, vous pouvez prendre avec vous des repas lyophilisés. Ils font eux aussi partie du matériel de survie. Ce sont des aliments qui sont surgelés et ensuite déshydratés. Ce procédé conserve bien l’aspect, le goût, l’odeur et les qualités nutritionnelles des aliments. Les produits peuvent être stockés pendant de nombreuses années à température ambiante et peuvent être réhydratés facilement et en peu de temps. Ces repas ont de nombreux avantages : Ils sont rapides et pratique à préparer, ils sont goûteux, variés et relativement équilibrés. Ces repas sont aussi pratiques car ils n’ont pas besoin d’eau pour faire la vaisselle et que l’emballage du repas sert d’assiette.

Toutefois, ils ont aussi certains inconvénients : leurs prix sont relativement élevés, on ne peut contrôler ses portions de nourriture en fonction de sa faim, on ne peut pas non plus contrôler les ingrédients, la cuisson, les épices et assaisonnements, la quantité d’eau n’est pas facile à doser et cela inclut beaucoup d’emballages et de déchets. Certains aliments ou plats se mangent secs, se réhydratent à l’eau froide ou à l’eau chaude. Vous pouvez vraiment trouver de tout en ingrédients lyophilisés, vous avez de nombreux choix de petits déjeuners, de soupes et d’entrées, de plats, de desserts, de fruits et légumes. Vous pouvez même avoir des fromages lyophilisés !

YAKAYGO vous conseille d’acheter vos repas lyophilisés sur Lyophilise&Co ! Vous trouverez de nombreux articles et conseils.

Repas feu de bois

 

Pour immortaliser le moment

Afin d’immortaliser ce moment, vous pouvez prendre votre appareil photos et votre GoPro mais vos téléphones et caméscopes ne font pas partie du matériel de survie en forêt et sont à laisser chez vous. Pensez à charger les appareils avant de partir, il n’y pas de prises électriques dans la nature… Pour finir, vous devez avoir une bonne dose de motivation mais nous savons que vous l’avez toujours avec vous !

 


Si vous voulez partir avec quelques techniques et conseils de survie, allez voir notre article !


Découvrez tous nos stages de survie en France 
Articles similaires
3 Commentaires
  1. A ne pas oublier aussi de quoi faire un feu ! C’est essentiel pour réguler la température, faire à manger entre autres . Différents moyens sont possibles comme un firesteel, briquet, allumettes de tempête, etc…

  2. Pingback: Les repas lyophilisés - Blog Yakaygo

  3. Bonjour à tous, nous avons des briquets tempête de survie pour la haute altitude, retrouvez tous nos briquets fantaisies Tous nos Briquets

Laisser un commentaire