Comment réaliser la photo aérienne idéale ?
4.3 (85.45%) 11 votes

Montgolfière, parapente, avion, hélicoptère et tant d’autres… Une infinité d’engins volants (ou « aéronefs ») et un point commun : chacun, à sa manière, vous dévoile la beauté cachée des paysages depuis les airs. Vous êtes conscients qu’il s’agit d’une expérience unique, vous aurez peut-être l’occasion de retenter l’aventure (et je vous le souhaite !) mais vous pouvez être sûrs que le cadre sera différent de la première fois. Il faut donc en profiter et immortaliser l’instant. C’est alors là qu’entre en scène votre appareil photo pour une photo aérienne au top…

 

Une photo aérienne, kezako ?

Commençons par les bases ! La photo aérienne, qu’est-ce que c’est ? La toute première a été faite par le photographe et aéronaute français Nadar en banlieue parisienne. La rumeur dit qu’il a pris cette photo dans le plus simple appareil (oui oui, nu) car il aurait dû se déshabiller pour gagner de l’altitude en ballon.

Une photo aérienne se définit comme une photo prise depuis un aéronef ou appareil volant. Voilà, c’est tout simple à comprendre, un peu plus compliqué à faire.

 

Quel matériel pour une photo aérienne réussie ?

L’appareil photo

On parle bien sûr de l’appareil photo, l’indispensable pour immortaliser ces expériences uniques ! Je ne vous apprends pas qu’il y a de nombreuses fonctions sur votre appareil photo, certaines que vous maîtrisez totalement, d’autres dont vous ne soupçonnez même pas l’existence…

Pour ce genre de sujet, l’idéal est de pouvoir photographier avec des objectifs à distance focale différente. Plus la focale est courte, plus le plan sera large, on parlera aussi de “grand angle”. Idéalement, pour des paysages ou pour l’architecture des monuments que vous survolez, la focale devrait être environ inférieure à 40 mm. A contrario, si vous souhaitez vous focaliser sur un sujet précis sans trop de paysages (une maison, une voiture, un monument…), je vous conseille une focale longue, donc supérieure à 120 mm environ.

Ces photos ont été prises depuis le même endroit avec le même boitier et objectif mais focale différente.

Photo aérienne : cathédrale d'Orléans Photo aérienne : cathédrale d'Orléans

 

Deux objectifs distincts peuvent être utilisés : l’un grand angle et le second avec une focale courte. Vous pouvez aussi utiliser un même objectif dont la focale s’étend largement. C’est le cas de l’appareil photo de l’équipe Yakaygo utilisé pour cet exemple (28-135 mm) ! Par ailleurs, un même objectif est fortement conseillé pour des activités de plein air, telles que l’ULM ou la montgolfière. En effet, c’est nettement plus pratique et rapide pour ne pas rater un angle, une lumière qui vous intéresse. Ces réglages sont une généralité, en fonction du lieu, de la météo ou de l’aéronef, vous serez peut-être plus à l’aise avec un appareil ou des réglages différents.

Par ailleurs, il peut être aussi envisageable d’utiliser le mode « priorité vitesse » (souvent représenté par un « S ») Celui-ci vous permet d’avoir un temps de pose bref, une prise rapide. Pourquoi me direz-vous ? N’oubliez pas que vous vous déplacez… L’avion, la montgolfière, l’ULM volent au-dessus de vos sujets, soyez rapides ! Vous pouvez même user du mode « rafale » pour un maximum de photos aériennes, mais envisagez alors une deuxième carte mémoire pour ne pas vous retrouver à court d’espace.

 

Le drone

Nous parlerons aussi du drone. Bien entendu, vous ne pourrez pas l’utiliser pendant le vol, il s’agit d’une autre situation. Cela peut être avant ou après un vol, pour filmer les alentours du lieu de décollage. Il est aussi possible que vous n’ayez aucun vol de prévu, la photo aérienne demande seulement d’être prise depuis le ciel, donc pourquoi pas faire décoller votre drone ?

Les drones ont fait leur entrée sur le marché assez récemment. Depuis, beaucoup d’améliorations technologiques ont été faites, et avec elles, des restrictions et lois à propos de leur utilisation ont apparu. Nombreux sont les lieux interdits aux drones, faites attention, renseignez-vous au préalable.

Pour vous aiguiller un peu, la marque DJI propose des drones d’excellente qualité, tels que le Phantom ou le Mavic.

 

Photo aérienne : drone

 

Le smartphone

Nous parlons d’appareil photo mais il est possible d’utiliser son smartphone. Nous ne vous apprenons pas que les téléphones portables ont, aujourd’hui, une qualité qui peut avoisiner la qualité d’un appareil photo. Il vous est même possible d’ajouter un objectif grand angle pour smartphone. Et oui, ça existe ! Si vous souhaitez réaliser une photo au sujet vaste et étendu (une forêt, un village, une maison perdue au milieu d’une plaine…), le grand angle est idéal. Pour ce faire, des objectifs grand angle s’adaptent au smartphone via une pince à placer devant l’objectif de l’appareil. Ce matériel, souvent vendu avec d’autres objectifs, coûte de sept à trente euros sur de nombreux sites, spécialisés ou non. 

Photo aérienne : smartphone grand angle

 

Quelques conseils pour faire la photo aérienne parfaite !

  • Quel que soit l’engin, il est préférable de voler tôt le matin ou le soir pour éviter un maximum les perturbations météorologiques et avoir une lumière plus tamisée.
  • Si vous êtes dans un avion ou un hélicoptère, ne vous appuyez pas sur les parois et les vitres, le tremblement des moteurs vous empêcheraient de vous stabiliser.
  • Dragonne, harnais, sangle… quel que soit le moyen, sécurisez votre matériel ! Ce serait dommage que l’appareil fasse une chute de 300m depuis la montgolfière. Ni vous, ni le pilote ne serez contents…
  • Vous pouvez demander au pilote, au préalable, quel sera l’itinéraire pour vous renseigner sur les lieux (villes, monuments, montagnes…) et même imaginer les prises de vues que vous voudriez.

 

Nota Bene : Le réalisateur et photographe Yann Arthus-Bertrand a réalisé en 2009 le documentaire “Home”, disponible gratuitement sur YouTube. C’est une excellente source d’inspiration pour des idées de photos aériennes !

 

Alors, on part sur quoi ? Le silence de la montgolfière, l’adrénaline du saut en parapente, la légèreté de l’ULM ou la puissance de l’hélicoptère ?

 

N’hésitez pas à remplir ce formulaire pour ne plus rater aucun article de l’équipe !

Articles similaires
2 Commentaires
  1. Super article ! 🙂

  2. Pingback: Conseils pour la photo aérienne - LF5422's Blog

Laisser un commentaire