On a testé pour vous : Parcours d’obstacles à Tours
Noter cet article

Avez-vous déjà tenté un parcours d’obstacles ? La plupart du temps, ces courses sont organisées sous un format événementiel d’une journée. Plusieurs marques se sont d’ailleurs bien implantées ces dernières années sur le secteur comme : la No Limit Race, la Spartan Race ou encore la Brutal Race. Du parcours débutant au parcours confirmé, il y en a pour tous les niveaux et tous les goûts !

Aujourd’hui, nous vous présentons un concept unique en France. Le premier parcours d’obstacles fixe ouvert toute l’année ! C’est l’idée qu’on eut Janeck Petrow, 35 ans, et Olivier Veau, 39 ans, qui viennent d’ouvrir Aroo Arena à Saint-Cyr-sur-Loire, près de Tours. Un complexe de 6 hectares sur lequel vous pourrez vous dépasser et passer un moment fun entre amis, en famille ou entre collègues.

Qu’est-ce qu’un parcours d’obstacles ?

Équilibre, agilité, force : la course d’obstacles est l’un des sports les plus complets pour le corps. Il allie course à pied, franchissement d’obstacles et défis divers et variés. C’est une activité idéale pour (re)prendre confiance en soi tout en s’amusant et se dépassant. C’est une discipline en pleine croissance avec de nouveaux adeptes chaque année. En 2016, plus de 250 000 personnes se sont lancés sur une course d’obstacles en France. De plus, la mixité est parfaite : 50% d’homme et 50% de femme.

Parcours d’obstacles : c’est parti !!

Nous avons décidé de testé le parcours initiation sur 2 heures. Ce parcours comprend 17 obstacles plus ou moins difficiles. Dès notre arrivée, nous sommes accueillis par Olivier et Janeck. L’accueil est très chaleureux ! Après un rapide briefing sur le déroulement de l’activité, nous commençons un échauffement au sol pour bien mettre le corps en condition : chevilles, genoux, bassin, épaules, bras, poignets… Toutes les parties du corps sont échauffées et nous allons vite comprendre pourquoi ! L’échauffement se termine par une petite course à pied sur 200 mètres afin d’augmenter le rythme cardiaque et d’être fin prêt.

Robin, notre moniteur, nous emmène sur la première boxe du parcours : une sorte de cage composée de plusieurs franchissements. Robin nous explique les techniques nécessaires au bon franchissement des obstacles afin d’économiser le maximum d’énergie et surtout pour ne pas se blesser.

Aroo Arena : parcours d'obstacles

Aroo Arena : parcours d'obstacles Aroo Arena : parcours d'obstacles
Aroo Arena : parcours d'obstacles

Au pas de course, nous enchaînons les obstacles avec un passage dans des élastiques, une poutre suspendue, le franchissement d’un mur incliné… Les obstacles s’enchaînent et commencent à puiser dans les ressources énergétiques de l’ensemble du groupe. Nous continuons notre périple avec des passages où nous devons ramper sous des filets, traîner des pneus de 100kg sur plus de 300 mètres, avancer sur des anneaux suspendus au-dessus du sol… Les visages commencent à devenir rouge, les gouttes de sueur sont désormais visibles sur tous les visages et notre rythme cardiaque explose à chaque fin d’obstacle.

Arro Arena : parcours d'obstacles Aroo Arena : parcours d'obstacles Aroo Arena : parcours d'obstacles

Aroo Arena : parcours d'obstacles Aroo Arena : parcours d'obstacles

Aroo Arena : parcours d'obstacles Aroo Arena : parcours d'obstacles Aroo Arena : parcours d'obstacles

A presque 30 minutes de la fin, nous arrivons sur les derniers obstacles ! Une traversée à la corde au dessus d’un petit ruisseau nous attend et certaines personnes n’ont pas manqué de tomber dedans… La fatigue est vraiment là ! Nous arrivons enfin au dernier obstacle : un mur incliné rendu glissant à cause de leau projetée en permanence depuis le haut. Pour le franchir, nous avons dû grimper sur les épaules des uns et des autres. Sans cohésion d’équipe, l’obstacle est infranchissable.

Aroo Arena : parcours d'obstacles Aroo Arena : parcours d'obstacles Aroo Arena : parcours d'obstacles

Une dernière surprise nous attendait à la fin de ces deux heures de course : un raid par équipe ! Nous avons composé 8 équipes de 2 personnes. Reliés par un élastique au poignet, les duos ont dû franchir le plus vite possible un parcours de 7 obstacles tout en synchronisant leurs mouvements pour ne pas se gêner. Tout le monde s’est donné à son maximum pour terminer cette ultime épreuve.

Aroo Arena : parcours d'obstacles

En conclusion de cette journée, nous pouvons vous affirmer qu’un parcours d’obstacles requiert tout de même une bonne condition physique. L’entre-aide et la solidarité sont des piliers fondateurs de la course d’obstacles. C’est pourquoi tout le monde est en mesure de relever ce défi ! C’est avec joie et bonne humeur que nous terminons notre demi-journée chez Aroo Arena !

A quelle occasion effectuer un parcours d’obstacles ?

La solidarité, le dépassement de soi et la dimension ludique en font une discipline parfaite pour les groupes, notamment en team building ou séminaire d’entreprise. C’est également une activité parfaite pour les groupes d’amis et les familles.

Bon à savoir : les tarifs

  • Parcours initiation sur 2 heures : 20 € / personne (Dès 14 ans : minimum 1m40)
  • Parcours sportif sur 2 heures : 24 € / personne (Dès 14 ans : taille minimum 1m40)
  • Module enfants sur 2 heures : 8 € / personne (A partir de 7 ans)
  • Session libre sur 1 heure : 12 € / personne (A partir de 18 ans)
  • Événements : sur devis (Groupe > 20 personnes)

Ouverture de mars à octobre du lundi au samedi de 10h à 18h et le dimanche de 10h à 12h

 

À propos de l'auteur

Spécialiste et moniteur canoë-kayak, Passionné des activités de plein air, de l'aventure et des long cours d'eau, l'aventure Yakaygo m'émerveille au quotidien.

Articles similaires

Laisser un commentaire