Tout ce qu’il faut savoir sur le tourisme durable
Noter cet article

Voilà maintenant un certain temps qu’on parle de tourisme durable et de voyage éco-responsable, sans toutefois revêtir une signification précise pour nombre d’entre nous. Point sur le concept de voyage durable, pour vous aider à organiser vos séjours de manière éco-responsable, en parfaite harmonie avec l’environnement et vos convictions profondes.

Qu’est-ce que le tourisme durable ?

Les définitions du tourisme durable sont nombreuses et variées. Si l’on se réfère à la description donnée par l’Organisation Mondiale du Tourisme, le tourisme durable n’est autre qu’une pratique consciente de ses répercussions sur le plan social, économique et environnemental, que ce soit aujourd’hui ou pour l’avenir.

Toujours selon l’OMT, il faut également que ce tourisme durable soit adapté à la fois à l’environnement, aux communautés d’accueil, aux professionnels et aux touristes. En somme, il s’agit d’un tourisme qui doit laisser un impact positif sur tout son écosystème présent et futur, afin que les générations futures puissent également en profiter.

Le voyage durable concerne autant la restauration, les hébergements, ainsi que tous ceux qui exploitent le tourisme à des fins lucratives. Il existe d’ailleurs des plateformes qui se sont spécialisées dans le recensement des meilleures structures adaptées aux voyages éco-responsable, à l’instar d’Holiable.com. Vous pouvez ainsi organiser plus facilement votre voyage, en faisant escale dans des points de chute prévus expressément dans ce but : hébergements écologiques, restaurants éco-responsables, végétariens, activités de loisir, vous n’avez plus qu’à faire votre choix, pour des vacances écolos qui vous ressemblent vraiment !

Les différentes formes de tourisme éco-responsable

Maintenant que le tourisme durable a été défini, il nous faut cerner les différentes formes que ce tourisme durable peut prendre.

Le tourisme humanitaire

C’est une forme de voyage où les visiteurs doivent contribuer à améliorer les conditions de vie des populations locales. Il peut s’agir d’une contribution financière, de dons ou encore de transmission de savoir, etc.

L’agrotourisme

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une forme de tourisme durable qui se déroule dans un environnement rural et agricole. Les touristes vont alors venir à la rencontre des producteurs, découvrir leurs conditions de vie et de travail, mais aussi et surtout s’immerger dans leur mode de vie. Un excellent moyen de prendre connaissance de l’envers du décor, et d’améliorer par la même occasion nos habitudes de vie quotidiennes.

Le tourisme participatif

Ici, on parle d’un tourisme où les visiteurs sont en immersion dans la vie locale. L’objectif du tourisme participatif est de créer des échanges, des relations entre les accueillants et les visiteurs.

Le tourisme solidaire

Ici, les visiteurs vont contribuer directement ou indirectement à la réalisation de projets de développement, pour que les conditions de vie de la population locale s’améliorent.

Le tourisme équitable

Tout comme le commerce équitable, le tourisme équitable consiste en l’égalité des visiteurs et des accueillants, les communautés locales doivent ainsi être rémunérées de manière juste, quel que soit leur niveau de vie.

Le tourisme responsable

Il s’agit d’une autre forme de tourisme durable, où les protagonistes se doivent de minimiser l’impact sur la communauté locale ainsi que sur l’environnement.

Comment pratiquer le tourisme durable ?

Il existe de nombreuses manières d’organiser un voyage durable. Cela commence par votre manière de vous déplacer lorsque vous partez en voyage. Combien de personnes se déplaceront à cette occasion ? Vous déplacez-vous en transports en commun autant que faire se peut ou louez-vous une voiture ? Faites-vous le maximum de trajets en vélos ou louez-vous exclusivement des véhicules motorisés ?

Mais le tourisme éco-responsable s’exerce également à travers votre manière de consommer et de vivre : êtes-vous un adepte du gaspillage ? Encouragez-vous la consommation de produits frais ? Est-ce que vous respectez votre environnement tout au long de votre voyage ?

Voilà autant de questions qu’il vous faudra vous poser lorsque vous préparerez votre voyage durable. Il est évident que si tout le monde se mettait à pratiquer cette forme de tourisme, l’environnement se porterait mieux, et le monde aussi !

Qu’en est-il du coût d’un voyage éco-responsable ?

Lorsqu’on interroge les gens sur le tourisme durable, ils adhèrent sur le principe mais hésitent encore à se lancer, pensant que les coûts semblent plus élevés que lors d’un voyage classique. Pourtant, ce n’est pas toujours le cas.

C’est parfois même moins cher d’effectuer un voyage durable, notamment lorsqu’il s’agit de tourisme participatif ou de tourisme solidaire par exemple. En effet, le tourisme durable inclut de loger chez l’habitant, d’acheter les produits directement dans les fermes et auprès des producteurs, d’utiliser des moyens de transport en commun locaux qui sont souvent plus écologiques, etc.

Notons d’ailleurs que l’un des objectifs d’un voyage durable, c’est d’entrer dans la peau des accueillants et de respecter leur environnement, leurs habitudes, leur culture.

Les meilleures destinations au monde pour un voyage durable

Voilà maintenant trois ans qu’une association nommée Green Destination établit chaque année un top 100 des destinations phares pour faire du tourisme durable. Les pays qui font le plus d’efforts pour encourager cette pratique se retrouvent alors en haut du tableau.

Parmi les critères d’évaluation, il y a l’hospitalité des accueillants, la politique de promotion des produits locaux, la préservation de la faune et de la flore, la préservation du patrimoine historique et culturel, etc. On retrouve alors des pays de tous horizons dans le top 10 : l’Autriche, l’Argentine, le Botswana, la Bolivie, le Canada, le Bhoutan, le Brésil et bien d’autres encore.

Qu’en est-il de la France ?

Même si la France ne figure pas dans le haut du classement des destinations idéales pour faire du tourisme durable, on peut constater que des efforts sont entrepris pour redresser la barre. Il ne faut pas oublier que la France est le pays touristique numéro 1 au monde, comptabilisant chaque année presque 85 millions de visiteurs venus du monde entier.

Des actions sont alors menées pour migrer peu à peu du tourisme de masse vers le tourisme durable. Par exemple, on peut citer le site Solutré Pouilly Vergisson qui a travaillé de manière à pouvoir accueillir les personnes en situation de handicap, de quelque nature que ce soit.

On note également les efforts réalisés par la Baie de Somme, qui a été classée patrimoine mondial de l’UNESCO en 1998, et qui a instauré une écomobilité à travers les trains, les vélos, etc. Il en est de même pour le Marais Poitevin, qui s’est engagé dans un programme de préservation, d’entretien et de réhabilitation du paysage.

À propos de l'auteur

Spécialiste et moniteur canoë-kayak, Passionné des activités de plein air, de l'aventure et des long cours d'eau, l'aventure Yakaygo m'émerveille au quotidien.

Articles similaires

Laisser un commentaire